CAB International Loisir : site officiel du club de foot de BEGLES - footeo

La Bohème médocaine

7 octobre 2018 - 00:13

Nous voulons d'abord remercier les médocains pour leur accueil (très bien), leur arbitrage (plutôt très bien) et leur engagement correct pendant la rencontre. Ils avaient même pensé à changer les mèches à huile de leur lampadaire pour y mettre des ampoules halogènes, dépassées mais tout de même plus récentes.

C'était donc notre premier match officiel de la saison. Une saison 2018/2019 inaugurée par la Ligues des Champions Girondine et sa nouvelle formule qui, hier encore, n'était qu'accessible par qualification, mais, je rappelle (pour ceux du fond) que dorénavant, nous sommes à bord d'un groupe de 6 équipes dont seuls les 3 premiers accèderont aux 8ième de finale de la LDCG. Les autres sont tout bonnement amener à jouer des matchs amicaux douteux pour combler leur calendrier.

Nous savions donc ce qu'il nous restait à faire pour démarrer l'ascension vers la victoire : battre cette équipe du SMS Médoc illimité qui était largement à notre portée.

Emmenez moi vers la finale, bordel !

Coach Chris, ou Coach Adri, je sais plus, avait donc compoté la tactique suivante:

Flo Neuner dans les buts. En défense, de gauche à droite, Azoua Boatang, Chris Mäller, Ash' Bockenbauer et Matt Kimmoch. Deux milieux défensifs en la personne de Lolo Klupp et Gaby Kraas épaulés sur les côtes par Antoine Ballock et Chico Wernor. En attaque, Adri Özul distribue les pralines sur Gégé Müllar.

 

 

 

Le match démarre très bien de notre côté. Comme à notre habitude, les premières minutes de jeu nous voit développer un football total: pressing commun, peu de touches de balles, jeu en passes. Plaisant. L'adversaire est étouffé et les seuls moments où il parvient à respirer, c'est quand il va chercher le ballon dans les vignes. Plusieurs occasions vendangés par Chico Wernor, Gégé Müllar ou encore Adri Ozül auraient nous faire mener au score plus rapidement.

Mais notre meneur de ballon au quart de jeu tente une frappe repoussée par le gardien. Gégé Müllar, à l'affut, en profite pour pousser le ballon au fond des filets. TOOOOOOOOR ! (0-1)

Petit relâchement derrière, et nos adversaires recolleront rapidement au score sur un corner et un but de la tête. Classique. (1-1)

Le jeu se calme en suivant et devient un peu plus haché. Beaucoup de pertes de balles, de fautes, d'approximation rendent la partie moins plaisante. En revanche, la hargne de certains joueurs est décuplée pendant ces périodes, et c'est le cas pour Gaby Kraas. Et c'est un peu avant la mi-temps qu'en grattant une balle aux abords de la surface médocaine, il décoche une frappe limpide qui se loge dans le petit filet adverse. TOOOOOOOR ! (1-2)

Mi-temps. L'arbitre est obligé de sermonner Chris qui parle un peu trop fort. Les plaintes seraient parvenues de Margaux.

La seconde période laisse place au même scénario que la fin de la première. Nous menons, et nous contentons de défendre face aux attaques timides de nos adversaires. Beaucoup trop de longs ballons balancés devant à destination de Gégé Müllar, qui n'est plus là.

La solution viendra du côté du virevoltant Azoua Boatang, intenable sur son côté et au grand étonnement de tout le monde, toujours dans son match. Débordant sur son côté gauche, il adresse un superbe centre à notre redoutable joueur de tête -rentrée dans les épaules-, Greg Effinberg qui lobe le gardien adverse d'un coup de casque gainé. TOOOOOOOOR ! (1-3)

Matt Kimmoch se rompera le genou sur un superbe slalom endiablé dans... sa surface de réparation et rejoindra Lolo Klupp à la douche. De ce fait, il manque un bout de résumé de ce match. Afin de combler ce problème technique, je vous invite à lire un extrait du poème "Clair de lune" de Paul Verlaine:

Tout en chantant sur le mode mineur
L'amour vainqueur et la vie opportune,
Ils n'ont pas l'air de croire à leur bonheur
Et leur chanson se mêle au clair de lune,

Entre temps, Flo Neneur aurait arrêté un penalty selon les témoignages recueillis sur place. L'enquête est en cours.

Peu de choses à décrire sur la fin de match hormis un ciseau tout pourri de Chico Wernor, ou encore un sprint de 4 mètres d'Henry Gomes.

C'est sur un retour probable de hors jeu que Gégé Müllar lance proprement Gaby Kraas qui enfonce le clou pour le CAB et scelle pratiquement la victoire. TOOOOOOOOOR ! (1-4)

Je dis pratiquement car le CMS reduira le score juste avant le coup de sifflet final.

Belle première victoire officielle avec plein de bonnes choses dedans.

 

 

Les faits du match:

- Azoua habite à 8 km de Cantenac. Il en aura fait 54 pour arriver sans pouvoir en faire moins. Pourquoi? Vous avez 2 heures.

- Prit d'un excès de colère, Laurent aurait affirmé entendre des voix lui donnant des ordres. Sixième sens.

- Certains joueurs auraient reproché à Flo de ne pas avoir crié "J'aaaiiii" lorsqu'il a arrêté le péno. Perfectionnisme.

- Ash' nous a livré après la rencontre que ses longs ballons imprécis et répétitifs n'étaient pas voulu mais plutôt déclenchés par les attaques d'hordes de moustiques sur ses jambes. Faune sauvage.

- Les horaires du Gégé Bar's ont changé. L'ouverture reste juste après la rencontre et la fermeture passe de 2h à pas d'heure. Prix Henridinho.

 

"Auf geht's,

CAB schiesst

ein Tor!!!"

 

 

 

Commentaires

---------------

---------------