CAB International Loisir : site officiel du club de foot de BEGLES - footeo

Ludon't will beat us

2 avril 2018 - 16:37

Pour cet avant dernier match à domicile de cette passable saison, nous recevions le leader et ex-champion Ludon-Médoc. Déjà rencontré en coupe en début de saison et logiquement défait 5-2 sur leur terre (déjà des problèmes d'effectif à cette époque), nous étions ressorti la tête haute d'une "encourageante" défaite 4-3 en toute de fin de match.

Pour cette 3ième confrontation de la saison, nous disposions d'un effectif plutôt complet, avec 15 joueurs présents.

Coach Chris avait choisi de reconduire le 4-2-3-1 adopté lors des derniers matchs afin de palier l'absence de créativité au milieu de terrain. Flo était donc dans les buts. En défense, une charnière Ash'-Sylvain épaulée par Seb et Azoua sur les côtés. Deux récupérateurs en la personne de Chris et Gnoul, et une ligne de 3 joueurs devant: Greg à gauche, Adrien en 10 et Chico à droite. Seul devant, notre capitão, Henridinho.

Après avoir vu la semaine passée, une parodie de ce que peut être la combativité, il est intéressant de constater que la qualité de nos adversaires à l'air de jouer sur notre capacité à se motiver. En effet, dès le coup d'envoi, on sent une motivation contagieuse au sein de notre équipe. Des lignes rapprochées, des marquages plutôt agressifs ou encore un pressing collectif. Comme si les vidéos du précédent résumé avaient portées leurs fruits.

Même si la possession de balle reste en faveur de nos adversaires, nous parvenons à nous créer de belles opportunités, notamment par Chico, une première fois, qui fera encore une fois parler sa vitesse mais butera au dernier moment sur le gardien, ce qui lui vaudra un petit bleu sur la cheville suivi d'une sortie sur la civière.

Plus tard, Adrien bottera un magnifique coup de pied arrêté se dirigeant droit vers la lucarne mais le portier adverse sortira le cuir du gant opposé privant ainsi notre buteur de se rapprocher de Chico au classement du pichichi de la saison.

De l'autre côté, les médocains poussent mais se heurtent à une impeccable défense laissant Flo dans la peau d'un vulgaire RMiste bouffant des curlys en regardant le match sur son canapé.

Le coup de grâce viendra d'une action menée à deux depuis notre camp. Adrien, réceptionnant un ballon dans nos 30 mètres, effectue un ou deux dribbles (pas plus, il n'est jamais dans l'exagération), et voit un appel d'Azoua délaissé côté droit. Ni une, ni deux, il le lance en profondeur. Notre Marouane Chamakh à nous déborde comme il sait parfois le faire jusqu'à proximité du poteau de corner et ajuste un centre millimétré. Adrien, qui avait suivi l'action depuis le départ réceptionne parfaitement ce caviar d'une puissante demi volée qui finit au fond du but. (1-0)

Conscients de l'enjeu qui pèsent sur cette rencontre et la première place qu'ils se disputent avec Créon, les ludonais sortent le bleu de chauffe. Râleries, coups, insultes envers l'arbitre, le banc s'agite aussi, bouteilles de Margaux à la main et fusil de chasse dans l'autre, des morceaux de sangliers crus tombent sur la pelouse. La fin de première période restera la copie conforme de sa première partie.

Mi-temps.

Le deuxième acte démarre sur le même rythme. Même si les médocains tentent un peu plus, ils continuent à se heurter sur notre bloc défensif parfaitement organisé ce soir. On aperçoit même Flo en train de s'actualiser auprès du site de Pôle Emploi. Les actions se font plus rares de notre côté malgré le retour du Nico dans l'équipe. Ce dernier boitant bas comme un caribou en pleine période de chasse, parviendra tout de même à gêner la défense adverse sur les ballons aériens mais il lui manquera l'apport de son karting sur les balles en profondeur.

Entrée de Laurent. Touche. Sortie de Laurent.

Je crois qu'il est temps d'aborder un sujet qui restera sensible tout au long de l'existence du CAB International Loisir, et qui alimentera encore les débats de nos enfants lorsqu'ils se remémoreront les exploits de leurs aïeux. Alors que le scénario de l'exploit se déroulait parfaitement jusque là et l'avenir s'écrivait avec une victoire historique et acquise dans la douleur face aux premiers de la Liga Internationale®, Jéromishev aka ' le Messi de Tbilissi ' démarre son show. Récupération de balle côté droit à la suite d'un corner, légèrement au dessus de la surface et à proximité de la touche. Il est important de tout détailler. Je vous assure. Évidement, vous vous imaginez qu'il a enveloppé un ballon long de ligne ou qu'il a dégagé une bonne chandelle en direction du camp adverse. Que nenni. Il s'empare de la balle, par plein axe en direction du demi arc de cercle de la surface en pleine séance dribblesque. Interloqués, les adversaires le regardent faire. Pétrifiés, ses coéquipiers n'esquissent pas le moindre geste. Arrivé à cette géométrique demi-lune, il appui une passe d'une judicieuse mollesse en direction de son gardien, bien évidement ébranlé par cette vision anti-football. Cette passe sera nommée décisive par la suite vu que le numéro 7 adverse conclura cette action par une belle égalisation. Vu sa pureté, elle comptera également au classement des passeurs décisifs de la saison. (1-1)

La suite de la rencontre restera fermée, même si Flo, ayant trouvé un job interim de vigile de cage de foot nous sauvera la mise juste après l'égalisation et que Chico manquera de nous faire rafler la mise sur une double occasion bien sauvée par l'excellent gardien médocain.

Le match se terminera ainsi. Mi Cabernet-mi Sauvignon. Heureux de notre match, un peu déçu par le match nul. Mais en tout cas, vu du banc, ce fut un plaisir de vous voir jouer ainsi. Vraiment.

Jouons à fond les deux derniers matchs de Liga avant, peut être, jouer une demi-finale de  . :)

 

Les faits du match

 

  • Henridinho a été chronométré sur un sprint en seconde période a une vitesse de 67 km/h, mais sur les boulevards. Jeunesse éternel.
  • Vu notre motivation ce soir là, nos adversaires seront représentés par des croques-monsieur lors des briefing d'avant match. La carotte.
  • Menacé de mort après le match, le diplomate géorgien envisagerai de rapatrier Jéromishev vers Tbilissi. Guerre diplomatique.
  • Si on cumule échauffement, le temps d'aller chercher les ballons pigés et son entrée en jeu, Laurent aura joué 27 minutes ce soir. On avance.
  • Vu que nous sommes les derniers à utiliser le terrain le vendredi soir, les présidents demanderaient à ce qu'on remettent toutes les billes noires sorties du rectangle vert après le match. Emploi fictif.

 

 

VAMOS CABCHONEROS !!!

 

 

Commentaires

---------------

---------------

---------------