CAB International Loisir : site officiel du club de foot de BEGLES - footeo

Et Chico décala Greg...

26 novembre 2017 - 18:59

Air pénalty : lorsque qu'un joueur hurle en tombant dans la surface sur un contact plus que léger et que l'arbitre décide de donner un pénalty en compassant la note artistique de la chute. (voir aussi corruption, pot-de-vin, natation)

Nous recevions donc la Jeunesse d'Yvrac, plus si juvénile que ça, pour cette seconde journée de la Liga Internacional Loisir®. Après la déroute à Cenon, Coach Chris avait sorti l'artillerie lourde pour les consignes d'avant match. Un discours musclé (mou) afin de ressouder les troupes en partie décontenancées par notre incapacité à se surpasser lors de notre dernière sortie.

Notre Guardiolo à nous décidé donc de chambouler un peu la composition. Flo dans les buts. En défense, il décide d'écarter l'impeccable Matthieu au profit du Caribou, alors qu'Azoua reste mais change de bords. La défense centrale a été tiré aux dés, c'est tombé sur Yannick/Sylvain. Au milieu, Adrien à la récup' accompagné de Coach Chris qui s'auto-titularise (le pouvoir). Antoine et le géorgien placardés sur le côté pour alimenter de caviar le duo Gégé/Tony "Kezman"*.

Malgré une pluie battante, le terrain reste impeccable, ce qui ne manquera pas de perturber nos adversaires habitués aux terrains boueux et labourés.

A noter une bonne initiative de Jérômishev avant le coup d'envoi, venant tout droit de son pays, celle de se taper dans les mains, le 11 réunis, accentuant ainsi la cohésion du groupe. 

La rencontre démarre timidement avec une observation mutuelle de la part des deux équipes. Malgré une possession de balle en notre faveur, notre tactique restera pendant un moment de lancer Tony en profondeur. Mais avec un ballon qui fuse trop et un défenseur aux aguets, notre attaquant ne parviendra que très rarement à trouver la faille. Il parviendra quelque fois à créer un danger en trouvant notamment le poteau sur une frappe dans la surface.

Les latéraux, assez présents offensivement, connaîtront un déchet dans le dernier geste, peut être que celui ci est précédé de trop de gestes au préalable alors que le centre en première intention aurait pu trouver la faille à plusieurs reprises. Mais l'activité affichée par ces derniers fut plutôt bonne.

En dépit d'un match équilibré, nous prenons largement le dessus dans l'engagement, poussant les Yvracais à la faute, et récupérant le ballon rapidement. Il est dommage que lors de ses nombreuses récupérations dans nos 30 mètres, nous ayons souvent cherché la profondeur au lieu du jeu rapide à ras de terre.

La délivrance viendra dans les pieds d'Adrien. Récupérant un ballon légèrement côté gauche, il repique dans l'axe jusqu'au 18 mètres et ajuste une frappe à ras de terre au premier poteau. Le ballon fusant parfaitement sur la pelouse hybride béglaise, le gardien adverse ne put se déployer suffisamment. (1-0)

Peu inquiétés défensivement grâce notamment à une impeccable charnière centrale, Flo sera faire le travail du dernier rempart avec la dextérité qu'on lui connait. (ahah)

Pas grand chose de plus à signaler lors de cette première période.

Le coach, satisfait, demande de maintenir le rythme tout en essayant de jouer plus au sol.

Le seconde période est bien plus aboutie dans le jeu. Nous faisons mal aux adversaires au sens propre comme au figuré.

La vivacité de Chico fait du bien sur le côté et son adversaire direct a du mal à suivre le rythme. Et c'est par ce même Chiconaldo que le score va être doublé.

Bien lancé sur le côté gauche, il se présente dans la surface de réparation. De là, les deux petits Chico apparurent devant lui. L'un représentant le mal et l'autre le bien. Evidement, le Chico diable le poussa à tirer, aussi fort qu'il pouvait, même si la balle passait à côté. De l'autre, le Chico bienfaisant lui prié de décalé son coéquipiers Greg, qu'il avait à plusieurs reprises oublié dans le passé. Le choix fut difficile que l'action parue duré plusieurs minutes. Il mit alors une droite au mauvais esprit et décala superbement son collègue plein axe. Et croyez moi ou non, mais ce qui suit est impensable. Le ballon arrive parfaitement pour que Greg mette son tristement célèbre extérieur pied gauche. Mais non mesdames et messieurs, il rentre furieusement dans le cuir et ajuste le gardien de L’INTÉRIEUR DU PIED DROIT !! C'est incroyable. (2-0)

Entre temps, nous perdions un joueur. Tony "Kezman", à sa sortie,  parti direction le vestiaire en marmonnant qu'il était mauvais tout autant que nous. Quelques instants après la rencontre, nous apprendrons qu'il quitte les Cabchoneros. Réaction indigne d'un sport co. Peut être réfléchira t-il à son acte à froid. Laissons faire le temps.

Le match se déroule parfaitement pour nous, sous les encouragements d'Antoine, tout souriant de nous voir jouer ainsi. ;) Et après quelques tentatives avortées, le déclic viendra sur un coup de pied arrêté mal repoussé par la défense des rouges. Le ballon revient dans les pieds de Gégé. Il déclenche le geste pour tenter une superbe demi volée mais son altruisme prend le dessus quand il voit Chico esseulé au second poteau. Il chie volontairement sa volée qui se dirige directement sur notre numéro 9 qui n'a plus qu'à mettre le ballon au fond. (3-0) C'est décidément la soirée du don de soi. C'est beau. 

A vingt minutes de la fin, le fameux "air pénalty" sera sifflé par Sylvestre Molina et transformé par Yvrac malgré la tentative de Flo de plonger. (3-1)

Une dernière occasion en or sera loupée par notre capitão qui décroisera un peu trop sa volée, pourtant idéalement servi par Greg.

Même si ce but nous a fait douter et remit en confiance notre adversaire, le score en restera là car nous lâcherons rien jusqu'à la dernière seconde.

Belle victoire, méritée, qui nous a clairement montré qu'avec une envie guerrière et collective, nous nous rendons la tâche plus facile. A nous de rééditer cela la semaine prochaine contre les poteaux bordelais.

Merci encore à Sylvestre Molina pour sa disponibilité et son arbitrage.

* Nous avons les images de la sortie de Tony.

 

Les faits du match

- 27ième combinaison en défense centrale, et pas la plus mauvaise. Solidité.

- Il a fallut attendre 40 ans à Greg pour se rendre compte qu'il était en fait droitier. Révélation.

- Antoine a bossé son prix Jurietti pendant tout l'après match en boudant dans coin. Continuité.

- Sylvestre est arrivé en Maserati 3200 Gt sous notre grand étonnement. Nous avons compris pourquoi. Corruption.

- Le pepsi max avec le whisky a donné des aigreurs à Gégé, du coup, il n'en a pris que 7 verres. Mauvais mélange.

 

VAMOS CABCHONEROS !!!

Commentaires

---------------

---------------

---------------