CAB International Loisir : site officiel du club de foot de BEGLES - footeo

A une pointure près

4 novembre 2017 - 13:30

Il est tout d'abord conseillé d'appuyer sur lecture et d'attraper un paquet de kleenex avant de lire cet article. Merci.

Nous repartirons de ce stade de la même manière que celui ci nous avait accueilli, la tête dans le brouillard. Car nous le savions dès le départ, une défaite ici nous condamnerait à un repêchage en Coupe de l'UEFA Burdigala®, ce qui constituerait un premier échec pour Coach Chris.

Nous avions pourtant une belle équipe sur le papier, avec le retour des licenciés retardataires, victimes de l'importante pénurie de stylos sur le département. D'ailleurs, si vous en avez un pour Mathieu ou Yannick, on est preneur.

Coach Chris, ayant un stage intensif de coordination des jambes avec l'aide de baguettes chinoises à Pekin, ne pouvait être présent pour cette rencontre. Il avait néanmoins laissé ses consignes avant de partir et décidait d'aligner l'équipe suivante:

Gégé dans les buts (et au bar à la fin), une défense composée de Matthieu à droite, Azoua à gauche et Seb/Ash' en charnière. Au milieu, à la récupération, les jumeaux Gnoul et Adrien. Antoine à droite, David le revenant à gauche. Une paire d'artilleurs composée de Chico et Chabal, surnommée la "ChiCha", celle qui enfume les défenses.

Chose inhabituelle pour le CAB International loisir, la présence de nos premiers spectateurs payants venus assister à la rencontre et plus particulièrement observer les performances de la famille élargie des Fray (Matt, Seb, Adrien, Tony). N'ayant pas pu les payer assez cher, ils ne resteront qu'une mi-temps.

La rencontre débute de manière très positive. L'engagement demandé par le capitaine sous-traitant Adrien pendant l'échauffement fut appliqué à la perfection. Récupérant rapidement le ballon dans les pieds adverses, nous enchainons dans un jeu direct afin de trouver nos deux attaquants. Vers le quart d'heure de jeu, Gégé relance à la main sur Matthieu seul sur son côté. Il en profite pour se porter vers l'avant jusqu'à la ligne médiane, et voit, de son oeil magistral, l'appel de Chico. Sans hésitation, il décoche une superbe balle en profondeur, à mi hauteur, dans la course de l'attaquant. Chico ajuste un lob presque parfait sur le gardien sorti pour le contrer. Le ballon s'écrase malheureusement sur la transversale, mais, ayant bien suivi son action, il n'aura plus qu'à la pousser dans le but vide. (0-1)

Galvanisés par cette ouverture du score méritée, nous continuons dans le même état d'esprit. Et 5 minutes plus tard, c'est sur une action similaire que nous doublerons la mise. Ash', pourtant doté d'une paire de crampons du 46 à gauche et 42 à droite, parvient à envoyer une belle passe en profondeur sur "Tony Chabal" qui ne fit qu'une bouchée de son défenseur et s'en alla ajuster parfaitement le portier adverse. (0-2)

Nous continuerons cet première période sur le même rythme, ayant même l'opportunité d'enfoncer encore plus le clou par l’intermédiaire d'Antoine, l'intenable Chico ou même Ash' sur corner, sans pour autant y arriver. 

Malheureusement nous conclurons mal ce premier acte en encaissant un but peu avant la mi-temps sur une jolie frappe de Canéjan où Gégé n'y peut malheureusement rien. (1-2)

Mi-temps

Le but encaissé juste avant le repos aura eu pour conséquence de redonner espoir à nos hôtes. La reprise est difficile, le terrain de plus en plus lourd, et les chamboulements dûent aux remplacements et repositionnements nous permettent pas de revenir à 100% dans notre match. Nous subissons sans pour autant encaisser de but, mais nos occasions d'enfoncer le clou se font très rares.

Notre attaque inédite Flo-Henridinho a du mal à trouver les automatismes, d'autant que ce dernier, gêné une partie du match à cause d'une douleur au genou, ne s'est rendu compte que trop tard, que c'était son paquet de clopes qui était mal positionné dans sa chaussette. Dommage. Florian, lui, après deux-trois accélérations sur au moins 5 mètres (paraissant sans doute 30 dans sa tête) demandera le changement assez rapidement.

Avant cela, sur une perte de balle d'Adrien aux 30 mètres, Canéjan égalisera d'une frappe des 18 mètres à ras de terre après une belle passe en retrait d'un coéquipier. (2-2)

Le terrain ressemblant de plus en plus à un champs de bataille 39/45, ne permet plus de développer une once de football, nous nous en remettons des deux côtés, à des centres ou frappes lointaines. Et à 15 minutes de la fin, la chance sera du côté des Canéjanais. Sur un cafouillage après un coup de pied arrêté aux abords des 20 mètres, un joueur blanc décoche une frappe anodine qui n'aurait été qu'une formalité pour notre gardien si celui ci n'avait pas été dévié par le crâne lustré d'Ashley. Prit à contre pied, Gégé ne pût rien faire. (3-2)

Conscients des enjeux économiques et étant qualifiés à ce moment là pour la LDCG®, les joueurs de Canéjan gagnent un maximum de temps en jouant à cache-cache avec le ballon lorsqu'ils vont le chercher derrière la rambarde ou encore en entamant le show du "C'est moi qui tire le coup franc. Non c'est moi. Bon d'accord". Mais cela peut se comprendre.

Nous jetterons nos dernières forces en tentant le tout pour le tout pour égaliser. D'abord par Gnoul qui frappe dans le petit filet quasiment à bout portant, puis Chico qui décroise une tête qui rase la transversale ou encore une percée Boufalienne d'Azoua conclut par une frappe trop molle.

Après 1 minute d'arrêt jeu au lieu des 37 nécessaires, l'impartial arbitre sifflera la fin de la rencontre qui envoie donc l'ES Canéjan en Ligue des Champions Girondine® après un match combatif livré par les deux équipes.

Félicitations à nos hôtes, et bonne chance pour la conquête du titre suprême.

 

Les faits du match:

- Profitant de la pénombre du lieu de rdv, Seb et Antoine ont été surprit collé-serré. Effet string.

- Reparti chez lui pour aller chercher le matos oublié, Adrien y aura de nouveau oublié sa technique. Crochets d'Halloween.

- Les spectateurs venus assister à la rencontre ont préféré partir à la mi-temps afin de suivre la 2ième période de Tours-Bourg Péronnas. Beau jeu.

- Ashley devra subir dans la semaine, une amputation des 5 doigts du pied droit. Smallest forty-two.

- Décidé de gagner l'après match au foyer, nous avons envoyé la compo suivante: Gégé - Gnoul - Henry en pointe. Invincibilité.

 

VAMOS CABCHONEROS !!!!

 

Commentaires

---------------

---------------

---------------