La tête haute

30 avril 2017 - 18:18

Cette fin de saison nous permettait finalement de juger notre vrai niveau en rencontrant les deux premiers du championnat.

La semaine dernière, la victoire face à Cenon nous avait laissé, après coup, des regrets sur l’ensemble de notre saison. Car, ce succès face à un gros du championnat montrait bien que nous sommes souvent passés à côté de plusieurs rencontres.

Nous affrontions donc le futur vainqueur de la Premier League Loisir hier soir pour clôturer cette saison sans aucune pression si ce n’est celle de se dire que se serait la dernière rencontre officielle d’une belle année de football.

Coach Chris avait pris le temps de composer une équipe et venir nous encourager un petit peu avant de s’envoler pour le Guatemala pour participer à une conférence sur l’adaptation du 4-4-2 losange à l’envers en milieu hostile.

 

L’entame de match est parfaite de notre côté. Nous abordons ce match sans trop de pression étant donné qu’il n’y a plus d’enjeu pour nous. L’adversaire, lui, doit s’imposer pour espérer être champion, même s’ils leur resteront deux opportunités supplémentaires en suivant. C’est donc avec décontraction que nous nous procurons les occases les plus franches avec une frappe de Julien bien captée par le gardien ou un contre malmené par Jérômishev qui aurait pu faire plus mal. D’autres situations intéressantes se présenteront sans pour autant que l’on concrétise.

L’adversaire lui est perturbé par notre jeu n’arrivant pas à développer le leur, basé sur la possession de balle et le jeu court. C’est au bout de 25 minutes qui essaieront autrement, en essayant de passer au dessus de la défense en lançant de long ballon à leurs joueurs offensifs. Ce choix va s’avérer payant car en l’espace de 20 minutes, ils parviendront à ouvrir le score et doubler la mise malgré plusieurs parades du surprenant Sylvain. (0-2)

 

Déçu par le score et surtout par les situations non concrétisées du début de rencontre, nous affichons une mine basse à la mi-temps. Mais le discours du roc Matt M., galvanisé par la présence de sa famille en tribune, remobilisera tout le monde et cela portera ces fruits en seconde période.

 

Comme en première mi-temps, nous démarrons pied au plancher. Maître du ballon, nous essayons de percée le verrou de la défense créonnaise. C’est sur le côté gauche que l’essentiel de notre jeu se développe amené par Adrien et Julien. Ce dernier, bien décalé sur l’aile, déborde et passe en retrait à Adrien qui d’une frappe limpide loge le ballon dans les buts adverses. (1-2)

Nous continuons à aller de l’avant. Sur une longue balle d’Ashley en direction d’Adrien parti dans la profondeur, le défenseur se troue et laisse notre numéro 8 partir seul au but. Seul ? Non, car Matt F. suit parfaitement l’action et se met en position pour recevoir une offrande de l’altruiste milieu de terrain. Mais ça, c’est dans une vie parfaite. Omnibulé par le titre de meilleur buteur (qu’il était sûr d’avoir même avant cette action), Adrien tourna la tête en direction de Matt, lui fit un doigt d’honneur, avant d’expédier la balle dans la lucarne adverse. Chameau. (2-2)

La débauche d’énergie des deux équipes commence à se ressentir et les lignes s’élargissent de plus en plus. Mais l’aisance technique des campagnards est un cran au dessus de la notre, ce qui leur permet de garder le ballon, à l’inverse de nous, qui courons après.

Mais malgré la belle combativité que nous affichons, c’est sur corner et l’oublie d’un marquage qu’ils parviendront à repasser devant d’un plat du pied aux 6 mètres. (2-3)

Nous donnerons nos dernières forces en tentant d’égaliser mais la fatigue et le déchet qui en découle nous en empêcherons, et sur un dernier contre, Créon enfoncera le clou. (2-4)

Malgré la défaite, nous avons affiché un beau visage, comme nous avons su faire au dernier match, montrant ainsi que notre classement final ne reflète en rien notre potentiel. Nous aurions dû faire mieux. Leçon à retenir pour la prochaine saison.

 

Les faits du match :

  • Henridinho a menacé de quitter le club car on l’a fait entrer en jeu pendant sa pause clope.
  • Laurent a joué 53 minutes par séquences de 7 minutes. Remplaçant récidiviste.
  • Notre capitaine a constaté que sa force d’accélération provoquée une mort subite des moustiques, écrasés contre ses protège-tibias. Homicides involontaires.
  • Matt F. aurait pissé dans la 1664 d’Adrien lors de l’après match. Rancune.
  • Par consentement mutuel, nous avons décidé dorénavant de manger un riz cubain avant les matchs. Healthy food.
  • Seb C. contrôlerait mieux la quantité de mascarpone dans le tiramisu que la balle sur le terrain. Cuisinier sprinter.
  • Ashley a demandé un petit pansement de commodité pour son doigt parce que le « piquer » un peu. Roc.

 

GOD SAVE THE CAB !!!

Commentaires

---------------

---------------

---------------