CAB International Loisir : site officiel du club de foot de BEGLES - footeo

Montesquieu, l'esprit des petits pois

15 janvier 2017 - 11:47

Pour ce nouveau tour de coupe décisif, où l'engagement physique monte souvent d'un cran, le coach avait choisi de se défaire des joueurs les plus fragiles. C'est ainsi que Matthieu fut envoyé en reportage sur une île coupée du monde pour un sombre concours de tacles entre deux équipes locales. On attend le résumé avec impatience.
Après les avoir attendus pendant 15´par -20°c, nos adversaires du jour, la seleçao de Montesquieu comme ils se surnomment, se présentent enfin sur le terrain. Premier constat d'Ashley : avec 1,65m de moyenne, ils ne doivent pas être très forts de la tête ! Il ne croyait pas si bien dire...
Le bon match de la semaine dernière nous a conforté dans notre nouvelle tactique et c'est avec "bouddha" Fernando et Laurent en milieux défensifs que nous débutons. Le briefing était clair, il fallait rentrer tout de suite dans le match pour ne pas se faire étouffer comme cela nous est déjà arrivé trop souvent dans le passé. Et on commence plutôt pas trop mal...mais rapidement, les interventions adverses sont limites, trop limites. La sueur commence à perler sur le front de Sylvestre : la soirée s'annonce chaude pour l'arbitre. Les coups commencent à pleuvoir, et Mika échappe de peu à la grosse blessure. Pour nos amis champions d'Europe, c'est ça le foot, enc.... Ashley est alors exceptionnellement autorisé à sortir l'artillerie lourde. Malheureusement, ses années de foot français pèsent, et son vis à vis finira par se relever. Devant tant "d'engagement", on commence à déjouer et sur une phase de possession en notre faveur, une passe en retrait de Fernando, sous le feu du pressing, finira dans les pieds de leur avant-centre qui ne se fera pas prier pour ajuster Jonathan. Dur. Pourtant on sent qu'il y a largement la place...et comme souvent dans ces cas là, on se fera punir une deuxième fois peu de temps après sur une mésentente entre Mat et moi (surtout moi d'ailleurs) qui verra leur 9 lober tranquillement notre gardien. La démobilisation est alors proche : on retire le pied devant leurs crampons acérés, on attends 14 rebonds avant de mettre la tête et puis...sur une frappe plutôt anodine (et chronométrée à 23,9 km/h), de notre latéral gauche, le gardien adverse n'anticipe pas l' "effet spécial peu de pêche" et relâche le ballon. Mathias, qui sent toujours les bons coups, a suivi et Ô surprise, se fait alors découper dans la surface ! Pénalty indiscutable et quasiment indiscuté comme on peut s'en douter.
Antoine, le transformera sans sourciller. Le doute change alors un peu de camp et, qui dit doute avec cette seleçao, dit brins. Et c'est donc sur un coup franc accordé par notre vénérable arbitre suite à une nouvelle faute de mon pote le 11, qui décidément adorait le bruit de ses chaussures sur mes genoux, que le but égalisateur arriva. "Bouddha" Fernando le frappe de la gauche et, alors que le ballon retombe dans la surface, un épais nuage de poussière se forme, des joueurs tombent à terre dans un râle de douleur comme...percutés par un train !!! Notre Eurostar venait de passer, détruisant tout sur son passage ! Il n'eût plus qu'à pousser le ballon au fond des filets et à dédier immédiatement son but au "royal baby" !
2-2. La mi-temps est sifflée. Re briefing musclé de Chris : il ne faut rien lâcher et ne pas refuser le combat. Peut-être que les mots étaient trop forts...
Le match reprend et on se retrouve un petit peu désorganisé par les changements. Mais c'est équilibré et "Bouddha" manque même le 3-2 sur un beau coup-franc qui s'écrasera sur la barre. Il y a vraiment la place.
Mais ce qui devait arriver arriva. A 30m du but, Mathieu se retrouve obliger de faire faute, de façon virile...un peu comme la plupart des tacles que nous avons subis depuis le début de la partie. Ce n'est pas du goût de sa victime qui dégoupille et le met à terre par un fauchage à la teddy Riner. S'en suit une petite réunion tendue mais courtoise qui se calmera assez vite après l'intervention des CRS et du GIGN.
Match arrêté, décision la plus simple et la moins contestée de la soirée pour Sylvestre. Colonel Chris imposera qu'on termine aux pénos, comme prévu en cas d'égalité. Nous nous inclinerons 5-3 aux tirs aux buts après que celui de Greg, une reprise de volée acrobatique (cf vidéo), termine dans les bras du gardien, sonné sur le coup.
Dommage, même si au final cette défaite ne change pas grand chose. Le goal average devant rester en notre faveur, une victoire contre les municipaux du Bouscat devrait nous ouvrir les portes de la demie.
Bravo à tous de n'avoir pas répondu aux multiples provocations et d'avoir trouver la force de revenir au score!
#ObjectifFinaleLDCG


Les faits du match:
- Mika n'avait jamais vu de telles couleurs sur sa cheville.
- Sylvain a vu son genou tripler.
- Laurent s'est blessé.
- La retraite de Fernando au Tibet a porté ses fruits.
- Henry a passé un petit pont, "le geste".
- Suite au CABgate, Jerôme a eu la tête de Mamère, Hollande et Obama. Il négocie par ailleurs un créneau sur Bein sport pour la retransmission de nos matchs en direct l'année prochaine.
- Antoine et Sylvestre ont pénétré la matrice pour éviter les droites qui pleuvaient.
- Antoine est élu à l'unanimité trésorier de notre nouveau club.
- Sylvestre a été repéré par le district. Il arbitrera la rencontre de championnat opposant Montesquieu à l'US Bouscat...

Commentaires

---------------

---------------

---------------