On démarre doucement

12 novembre 2016 - 14:46

Le destin nous amenait donc à venir jouer au Bouscat, ce même lieu où nous étions la saison passée quasiment jour pour jour face à une sombre équipe de l'USB qui nous avait posé des problèmes outre que sur le plan sportif. L'équipe de France jouait également ce soir là. Mais ces problèmes seront rapidement oubliés face à l'horreur que nous découvrirons en prenant nos téléphones ou en montant dans nos voitures. Je voulais juste souligner la chose et en même temps avoir une pensée pour toutes ces personnes directement concernées.

C'était donc l'ouverture du championnat hier soir. Après avoir fait plutôt bonne figure en coupe en octobre, nous nous devions d'enchainer sur cette bonne série.

Coach Chris étant absent pour une histoire d'obtention de diplôme footballistique continental, il m'avait envoyé la composition de l'équipe par lettre, lettre tâchée de Ricard et de graisse de cacahuètes tamponnée dans le 64. Nous mènerons l'enquête.

Mathias, une nouvelle fois absent, Mika le remplacera devant.

Nous démarrons le match sur un bon rythme avec une possession de balle à notre avantage. Seb F., chauffé allègrement au Bengay, multiplie les appels et les débordements sur le côté gauche, ces derniers souvent ponctués par des centres. OUI MESDAMES ET MESSIEURS, DES CENTRES ! Le seul bémol est qu'il va trop vite, donc personne à la réception de ceux ci lorsqu'ils sont sur le rectangle vert en tout cas.

Analyse des centres de Seb F.

Derrière, nous contenons plutôt bien les offensives adverses grâce notamment à notre charnière d'un soir, Caribou et Aurélius. Sans parvenir à ouvrir le score dans notre phase de jeu positive, c'est les locaux qui en profiteront sur un contre malheureux. Matthieu perd le ballon assez haut, leur numéro 9 est lancé et marquera d'une frappe déviée par le sabot du caribou dans le petit filet de Flo (1-0).

Dans la foulée, suite à un corner tiré dans nos 6 mètres, un joueur bouscatais touche le ballon avant Flo. Celui ci rebondit juste devant le but. Matthieu parvint à repousser le ballon mais sur un joueur adversaire qui n'a plus qu'à pousser au fond... (2-0).

A l'époque, mené de deux buts, avec un adversaire en confiance, le match serait devenu très compliqué pour nous. Nous continuons à essayer de jouer notre football, avec le défaut de vouloir aller trop vite de l'avant. Cela est dommage quand on sait que qu'on a la possibilité d'user notre adversaire avec un jeu de passes courtes en faisant tourner le ballon. Nous avons les joueurs pour, et la tactique adéquate.

Néanmoins, la persévérance payant toujours, nous réduirons la marque juste avant la mi-temps, sur un centre de Seb F. mal capté par le gardien à cause de l'effet rotatif externe brossé de notre latéral offensif gauche. Mika, à l'affût, joue un une-deux avec la transversale et pousse le cuir au fond des filets. (2-1)

Coup de gueule de Seb F. à la pause, reprochant justement notre manque d'implication par rapport au match précédent et rappelant que l'adversaire du soir est largement à notre portée si nous montrons de nouveau cette envie.

Ni une ni deux, nous reprenons le match sur le rythme qu'il faut, et sur une combinaison juste parfaite entre notre capitão, Antoine et conclut par Ju' d'une superbe manière, nous égalisons. (2-2)

La fatigue se fait ressentir chez les locaux, et malgré plusieurs situations intéressantes, nous restons bloqués sur ce score nul.

Seulement dangereux sur coups de pieds arrêtés, c'est malheureusement sur l'un d'entre eux que les municipaux repasseront devant au score. Corner, tiré toujours rentrant dans nos 6 mètres, Flo étant trop court, leur numéro 9 place une tête tranquille. (3-2)

Nous multiplierons les assauts, toujours côté gauche, pour tenter d'égaliser. La fin du match approchant, ceux ci sont de plus en plus brouillon, mais nous ne lâchons rien. Décalage pour Seb F. sur le côté, sprint, centre dans la foulée, Greg tente un ciseau digne de Mark Landers qui se transformera en sorte de passe décisive pour David qui égalise. (3-3)

Nous aurions pu l'emporter dans les dernières minutes, mais nous revenons de loin dans cette rencontre pour déjà se satisfaire d'avoir ramené le nul de ce déplacement.

Les faits du match :

  • Henridinho et Lolo sont arrivés fatigué hier soir. Ces messieurs ont dignement fêté l'armistice la veille au soir. Respect.
  • Fernando n'aime pas le Bouscat. Les clubs, la ville, les gens.
  • Le caribou, sensé renforcé la défense, m'a demandé à sortir à la 30ième. J'ai menacé de crever les roues de son kart. Il a joué 90.
  • On a ressenti l'effet "England" sur notre gardien. Dur.
  • Henridinho, el capitão, se plaint de son temps de jeu. Il a pourtant jouer 1h45. 10 minutes en première, 35 en seconde, et 45 au foyer après le match.
  • Reçu dans la matinée, une proposition d'échange de l'OM entre Lass Diarra et Hervé. Refusée.

Rendez vous vendredi prochain à domicile.

 

GO CAB !!!

Commentaires

---------------

---------------

---------------