Un nul perdant

22 octobre 2016 - 15:15

On aura tout connu sur ce terrain de handball. La tactique Thomas Price faisant des passes dé aux attaquants depuis les 6 mètres, un numéro 7 adverse ayant une permission de la légion étrangère pour jouer le vendredi soir, un brouillard épais qui permit à l'époque à Henridinho de nous faire croire qui l'avait passé 3 petits ponts, mais surtout 1 victoire, 1 nul, 1 defaite. Pas de jaloux.

Bien que le nul d'hier soir ne soit que fictif car il fallait déterminer un vainqueur, la logique et le hasard a donc désigné le FC Gradignan comme lauréat du match. Logique car sur les 25 dernières minutes, l'envie et le football était du côté des verts.

Petit retour en arrière.

Chris, surement déjà la tête à l'apéro Palois, a annoncé la compo suivante:

 

Mettre notre MAJ (Mathias, Julien et Adrien pour ceux qui suivent pas)  sur le banc, c'est comme si on enlevait à notre gouvernement Hollande, Valls et Cazeneuve. Heu... Minute. Mauvais exemple.

Quoi qu'il en soit, nous avons bien débuté, et fait un premier quart d'heure correct. Quelques occasions, dont une frappe extraordinaire de Greg à 25 mètres qui rase le poteau. Mais, sur une action qu'on qualifierait "de merde", Gradignan ouvre le score. (1-0)

Sans suit un jeu et une équipe complètement désorganisée, un milieu trop dispersé et sans cesse lober par le sosie officiel de Lord Varys et accessoirement gardien du FC Gradignan.

L'entrée de notre super banc à la 30ième minute nous fait quand même un bien fou. On manquait de technique et de justesse dans nos passes. On prend le jeu à notre compte mais ne parvenons pas à égaliser avant la mi-temps.

Comme souligné par notre capitaine, notre jeu de passes dans les petits espaces est difficile sur un terrain aussi petit, en sachant que le replis défensif adversaire est rapide et que leur jeu se résume presque à de longs ballons devant.

On en démord pas et nous persistons à vouloir développer notre jeu. Et en ce début de seconde période, cela nous sourit.

Après plusieurs occasions, nous obtenons généreusement un coup franc dans la surface de réparation dû A UNE PASSE VOLONTAIRE, MAGNIFIQUE MAIS SURTOUT EN RETRAIT (Julien a piqué mon clavier désolé) d'un défenseur adverse à Lord Varys. Adrien s'en charge et loge le ballon en lucarne mais au milieu de la cage. (1-1)

Dans la foulée, Greg égalise à bout portant au second poteau (2-1)

Nous menons donc au score, avons la possession du ballon, et nous nous procurons les plus franches occasions. Et puis, d'un seul coup, ignorant pourquoi, nous avons lâché le ballon, dégageant dès que nous le pouvions et nous avons reculé jusqu'à disparaitre dans la forêt derrière...

Notre gardien d'un soir a repoussé l'échéance jusqu'aux dernières minutes où ils égalisèrent sur une belle tête au second poteau. (2-2)

La suite n'est qu'un détail et nous ne parlerons pas du superbe pénalty d'Henridinho ou des beaux plongeons de notre portier.

Nous voilà maintenant dos au mur, et si nous voulons nous qualifier pour la LDCG, il faudra aller faire un résultat du côté du terrain labouré des coteaux bordelais.

 

Les faits du match:

  • Grâce aux coordonnées GPS, Ashley, venu en vélo depuis Bègles, est arrivé directement sur la ligne des 16 mètres pour débuter la rencontre.
  • Sebastien F. était absent car invité à la soirée de promotion du Bengay en présence de Mathieu Delormeau et Laurent Ruquier, de grands sportifs.
  • Julien gueulait déjà à l'échauffement lorsque le gardien adverse prenait le ballon à la main sur des passes de ses joueurs.
  • Sylvain, venu gentiment nous voir jouer, a dépanné à la touche le temps d'un changement. Il y est resté jusqu'à la fin.
  • Outre la présence de Lord Varys, on me signale que Chris serait le sosie de Brienne de Torth, mais en brun et plus gros.
  • Nous pensions Chris atteint d'un syndrôme parkinsonien mais ce n'était que le vibreur de son téléphone et les SMS de sa femme lui demandant de rentrer sur le champs.

 

Rendez vous le 4 novembre chez les Coteaux Bordelais !

 

GO CAB !!!

 

Commentaires

---------------

---------------

---------------